Il s’agit d’une bobine de tube en acier extrêmement fin, fermée d’un côté et ouverte de l’autre est attachée à un ballon météorologique pouvant atteindre 30 km d’altitude. Sous l’effet de la différence de pression, le tube se vide durant la phase ascendante, et échantillonne l’air durant la phase descendante. La diffusion au sein du tube étant faible et l’échantillon étant rapidement récupéré grâce à un suivi GPS constant du décollage à l’atterrissage, la structure verticale de l’échantillon est conservée. Les teneurs en CO2, CH4 et CO sont ensuite déterminées par à un analyseur à infrarouge au sol.

clett -